vendredi 26 mai 2017

Les Puissants - Tome 1 : Esclaves

Auteur : Vic James

Édition : Nathan (site)

Pages : 426

Prix : 17,95 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Dans une Angleterre alternative, chacun doit donner 10 ans de sa vie en esclavage.
Seuls quelques privilégiés, les Égaux, riches aristocrates aux pouvoirs surnaturels, restent livres et gouvernent le pays.
Abi, 18 ans, et son frère Luke, 16 ans, voient leur destin bouleversé quand leurs parents décident de les emmener accomplit en famille leurs jours d'esclavage.
Abi devient domestique au service de la puisse famille Jardine. Le somptueux décor dans lequel elle évolue dissimule en réalité des luttes de pouvoir sans pitié.
Le sort de Luke n'est guère enviable, puisqu'il est exilé dans la ville industrielle de Millmoor. Dans un environnement brutal et pollué, il s'épuise à la tâche. Cependant, d'autres, comme lui, partagent ses idéaux de liberté. Il découvre alors qu'il existe un pouvoir bien plus grand que la magie : la rébellion.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Lorsqu'on m'a proposé de lire trois romans des éditions Nathan, c'est clairement le résumé de Les Puissants qui l'a emporté devant les deux autres. Une Angleterre alternative (comme dans La Trilogie de Bartiméus et Soeurs sorcières), des personnes possédant des dons magiques se croyant au-dessus de la plèbe, une rébellion qui gronde, la dureté de l'esclavage, ... Bref, ça promettait un bon récit de rébellion et de combats politiques comme on peut en voir en fantasy et dystopie.

En commençant ce roman je m'attendais bien évidemment à suivre les points de vue de Luke et Abi. Et quelle ne fût pas ma surprise de constater rapidement que l'on ne suit pas seulement le point du vue du frère et de la sœur mais aussi celui d'au moins trois autres personnages.

Ce qui m'amène justement à parler des personnages de ce premier tome. Un très beau travail a été réalisé par l'auteur de ce côté-là. Aucun personnage n'est simpliste. Tous sans exception (même si, très honnêtement, Abi et Jenner restent assez lisses...) sont dotés de personnalités complexes, crédibles, dont on découvre au fil de la lecture des pans parfois insoupçonnés chez certains. La plupart ne sont ni vraiment bons ni vraiment mauvais. J'ai parfois été surprise de découvrir des bons côtés à des personnages que j'avais catalogué "méchants" au départ. L'auteur brouille les lignes intelligemment, les bouge, nous prouve qu'un être humain est plus complexe que ce qu'il paraît.
Chacun poursuit ses propres ambitions, certains avec moins de scrupules que d'autres. Que ce soit une revanche, une ambition ou la survie, ils ont tous un but. Pouvoir connaître le point de vue de personnages aux ambitions diverses et appartenant à des milieux très différents met en valeur le talent de l'auteur pour créer des personnalités complexes et diversifiées.
Cela dit, pour moi, le personnage le plus fascinant reste Silyen. Un jeune homme étrange dont on ne connaît pas les motivations. À la lecture de ce premier tome, on ne peut qu'émettre des hypothèses. Cela dit, même si je l'ai trouvé très intéressant, si son vernis ne craque pas dans la suite, son absence d'émotion pourrait très vite m'agacer. Il lui faut des fêlures, c'est le petit bémol de ce personnage que j'ai adoré néanmoins.

Les personnages évoluent dans un univers bien pensé et maîtrisé par l'auteur. L'Histoire de notre monde est ici réécrite et l'organisation n'est en conséquence plus du tout la même. Rien n'a été laissé au hasard et on découvre au fil du roman des pans cachées de l'Histoire de cette Angleterre alternative, oubliés ou volontairement enterrés. Cet univers est doté d'un passé riche qui explique la situation actuelle. Une situation injuste et cruelle​ qui permet des dérives inhumaines.

Le ton est donc très dur et l'esclavage n'est pas romancé pour un sou (même si j'ai lu plus difficile). Les différents points de vue permettent en outre de connaître toutes les facettes du conflits et de comprendre (mais pas forcément approuver) les deux camps.

L'intrigue est menée par les objectifs que poursuivent chaque personnage. Des objectifs qui parfois évoluent. Cela donne une toile de manipulations politiques, d'actes de rébellion et d'ambitions s'entre-choquant. L'intrigue est donc pleine de surprises, riche et fascinante. Les camps Égaux et Esclaves s'affrontent physiquement et politiquement. Tous les coups sont permis.
L'Histoire politique du pays et le Don des Égaux recèlent également quelques mystères qui nourrissent encore l'intrigue.
Et à côté de ça on a énormément de surprises, des personnages dévoilent des visages qu'on attendaient pas. Personnellement, j'ai vraiment été surprise par certains personnages.

En revanche, la romance ne casse pas trois pattes à un canard. C'est simplet, sans profondeur, les deux personnages concernés n'étant pas non plus les plus intéressants du lot. De ce côté-là, je suis franchement déçue et j'espère un retournement dans la suite (je croise les doigts !). Heureusement elle ne prend pas beaucoup de place et tout le reste étant passionnant, je peux aisément l'oublier.

EN BREF :

Un premier tome au ton très dur qui présente un univers riche, des personnages humains et complexes aux motivations diverses et une intrigue passionnante foisonnant de surprises. Sans la romance pour midinette, ça aurait été un quasi sans faute. Dommage aussi que je n'ai pas eu de vrai coup de cœur pour un personnage.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Merci aux éditions Nathan pour cette découverte !


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une trilogie.
  • Le tome 2 Tarnished City paraîtra en VO le 05/09/2017 et le tome 3 Bright Ruin paraîtra en VO en 2018.

samedi 20 mai 2017

Les 100 - Tome 4 : Rébellion

Auteur : Kass Morgan

Édition : R (site)

Pages : 302

Prix : 17,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

À peine les blessures de la guerre fratricide entre les 100 et les Nés-Terre commencent-elles à se refermer qu'une nouvelle menace surgit.
Un groupe inconnu de Terriens illuminés attaque le campement des 100, pillant leurs provisions et kidnappant les meilleurs éléments.
Restés libres mais surpassés en puissance de feu, Clarke, Bellamy et Luke doivent attendre le moment idéale pour sauver Wells, Octavia et Glass des griffes des dangereux fanatiques.
Deux conceptions radicalement différentes de la vie sur Terre s'opposent, et jamais celle des 100 n'a paru si fragile.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Après ce qui était censé être un ultime tome bâclé et superficiel, et de ce fait très décevant, j'ai été surprise - et ravie - d'apprendre que l'auteur poursuivait finalement sa saga. D'autant que pour moi, cette saga avait largement le potentiel pour s'étendre au-delà d'une trilogie (il n'y a qu'à voir la série télévisée qui part du même univers de base).

J'ai d'abord été satisfaite de constater que l'auteur profitait de son univers aux infinies possibilités. On apprend rapidement - et violemment - l'existence d'une autre communauté de survivants, une communauté très violente. Jusque-là, ça partait bien.

Malheureusement, j'ai très vite déchanté... L'auteur commence par ajouter des tensions sentimentales entre Bellamy et Clarke, des tensions qui m'ont paru n'être présentes que pour remplir le roman dont l'intrigue se révèle finalement plutôt vide.
Puis on s'aperçoit rapidement que la communauté ennemie est finalement minuscule et composée de fanatiques sans but et sans profondeur. Il n'y aucun terreau pour créer des antagonistes complexes, pour étendre l'univers plus loin.
Et le seul membre des 100 qui commençait à avoir un potentiel d'évolution, qui montrait finalement un autre visage qu'on ne lui connaissait pas, est éliminé vite fait bien fait. Un petit mirage vite parti.

Que ce soit à travers ses personnages ou son intrigue, ce tome est très superficiel. Le plus dur est presque toujours esquivé, comme si l'auteur gardait toujours le public visé en tête et souhaitait plaire à la plus grande tranche d'âge, ce qui est dommageable pour le roman. On n'a du coup jamais peur pour les personnages et la résolution des problèmes est trop facile.

Les personnages sont juste les instruments d'une intrigue simpliste qui n'est qu'une petite aventure de plus sans intérêt. J'ai eu l'impression que l'auteur s'était forcé à créer cette intrigue pour surfer sur la série télévisée. Les personnages, qui faisait toute la force de sa saga, passe au second plan. Et les secrets bien gardés du tome 3, dont je regrettais qu'ils n'aient été dévoilés, n'éclatent toujours pas au grand jour à mon grand regret.

EN BREF :

Ce tome 4 est en fin de compte, et je le regrette, inutile. L'intrigue est sans profondeur et les personnages ne sont absolument pas développés. L'auteur n'aura pas su réitérer le succès mérité de son premier tome. Je crois également que, à mes yeux en tout cas, ce tome souffre de la comparaison avec la série que j'aime beaucoup et qui a su faire ce que l'auteur des romans n'a pas su : étendre son univers, durcir le ton et présenter des personnages complexes et en évolution constante. Une grosse déception.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Merci à la collection R pour cette suite !


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

lundi 15 mai 2017

C'est lundi ! Que lisez-vous ? [118]


Rendez-vous hebdomadaire initié par Mallou et repris par Galleanne, on y parle de nos lectures passées, actuelles et de celles à venir.


CE QUE J'AI LU LA SEMAINE DERNIÈRE :

La tome 2 de Le Sang des dieux et des rois d'Eleanor Herman qui fût une lecture juste parfaite en tout point ! Je vous conseille vivement de commencer cette saga si ce n'est pas encore fait ;)



CE QUE JE LIS EN CE MOMENT :

La Lectrice de Traci Chee, un livre plutôt encensé, donc je me sens un peu sous pression 😂



MES PROCHAINES LECTURES :

Le tome 1 de La Passe-Miroir de Christelle Dabos que je vais bien finir par commencer !



Bonne semaine et bonne lecture à tous !

mercredi 10 mai 2017

Enfant du Chaos

Auteur : Eva Simonin

Édition : Naos (site)

Pages : 331

Prix : 16 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Depuis la mort du dieu de l’Équilibre, le chaos ne cesse d'augmenter.
À Okkia, il engendre des spectres, êtres monstrueux qui se nourrissent des humains. Les pompiers régulent la menace de leur mieux, mais il arrivent trop tard pour sauver la famille d'Anielle. Unique rescapée, la jeune femme décide de rejoindre leurs rangs pour lutter à son tour contre incendies, tempêtes surnaturelles et créatures dangereuses.
Mais ses origines pèsent lourd sur ses épaules et compromettent sa place parmi les pompiers. Son existence n'est-elle qu'une nouvelle manifestation du chaos ? Anielle n'aura de pire ennemei que sa propre nature, convoitée par certains, redoutée par d'autres.


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Lorsque j'ai lu le contenu du catalogue de cette collection que je ne connaissais pas du tout, je me suis tournée, afin de la découvrir, vers ce roman estampillé fantasy pour jeunes adultes, ce genre restant bien évidemment mon favori.

Le prologue est tout d'abord bien mystérieux. C'est un prologue dont on ne comprend la signification que plus tard dans le roman. Ce qui pousse bien évidemment à le relire une fois en possession de toutes les informations, car c'est là que tout s'éclaire : ça c'est un truc que j'adore ! Pouvoir avoir une deuxième lecture, même juste d'un prologue, avec un nouvel éclairage, personnellement, je me répète, mais je suis fan de ce genre de jeu de la part d'un auteur.

Puis une fois le court prologue passé, j'ai découvert l'univers. Au départ, je dois avouer que des "pompiers" dans un univers de fantasy, ça me laissait sceptique... Étant très habituée à la fantasy médiévale, je ne parvenais pas à lier cette profession au genre de la fantasy. C'était, à mes yeux, bizarre et décalé, ce qui est vraiment illogique quand on y pense, la profession ne datant pas d'hier, mais le terme "pompier" n'étant jamais vu en fantasy, j'avais du mal. Mais finalement, une fois ce petit moment de flottement passé, j'ai constaté que cela fonctionnait très bien. Surtout que, bon, on ne suit pas non plus l'histoire des pompiers dans ce roman.
L'univers est plutôt inspiré d'une fin de XX ème siècle (apparition des voitures motorisées). C'est une première pour moi, grande habituée des univers médiévaux. Et si j'ai trouvé au premier abord l'univers assez difficile d'accès, j'ai fini par me prendre au jeu au fur et à mesure de mon avancée dans le récit.
Après un début tâtonnant, j'ai donc fini par apprécier cet univers atypique aux inspirations originales. Pour tout vous dire, cet univers complexe, à la fois magique, sombre et réaliste m'a un peu fait penser à certains jeux Final Fantasy. Cet univers est bourrée de détails et je n'ose imaginer l'étendue de l'imagination et du travail de l'auteur.

D'autant que l'intrigue n'est pas en reste et profite allègrement de cet univers. Luttes politiques, manipulations des masses et peuples soumis au Chaos de plus en plus instable qui menace l'existence même de leur monde.
L'intrigue, en plus d'être pleine de surprises, est très riche, et entre l'identité de l'héroïne, l'ambition de certains, le Chaos et ses monstres, tout finit par se croiser.

Et comble du bonheur pour moi, la narration est à la troisième personne et nous offre le point de vue de plusieurs personnages, quelque soit leur camp. Quant au style de l'auteur, il est plutôt riche sans être trop complexe et ampoulé : un juste milieu idéal qui s'intègre très bien à l'univers.

Les personnages sont, eux, dotés de personnalités très humaines. J'y ai cru. Chacun a ses propres blessures, ses objectifs, ses envies, et on a envie d'en découvrir toujours plus sur eux car beaucoup garde leurs mystères. Certains sont très ambiguës et d'autre s'entourent d'une épaisse carapace qu'on a hâte de voir se craqueler. Ces personnages nuancés sont très appréciables !

L'héroïne, notamment, m'a beaucoup plu. Elle a des valeurs saines auxquelles j'ai pu aisément m'identifier. J'ai adoré son rôle dans l'intrigue et sa nature. Elle est plutôt naïve, gentille, altruiste, et ce qui va lui tomber dessus lui apportera un véritable relief, une complexité et une profondeur. Les épreuves qu'elle va vivre sont particulièrement difficiles et cruelles, et pour le coup, on est vraiment dans un roman pour plus de quinze ans.
La princesse est un personnage très ambiguë au départ et j'appréciais personnellement son intelligence. Je n'arrivais pas à la placer dans un bon ou un mauvais camp, ce qui prouve qu'elle est réussie. C'est petit à petit qu'on découvre son vrai visage.
Cela dit, le personnage qui remporte la palme pour moi et m'a vraiment marqué, c'est Yone. Il est totalement imbuvable (j'avais envie de lui mettre des paires de claques), d'une insolence indécente. Mais on sent chez ce jeune homme une colère rentrée, une carapace d'agressivité qui donne envie de découvrir ce qui se cache derrière. On a envie de le psychanalyser, ce que je ne me suis pas privée de faire. Derrière son agressivité et son insolence, il cache un manque de confiance flagrant et il cherche à éloigner tout ceux qui pourrait voir à travers son armure. Il est juste dommage que les descriptions physiques de ce personnage n'étaient pas suffisantes pour me permettre de me faire une image du personnage. À part ce détail, ce protagoniste est une réussite et j'espère découvrir de nouveaux personnages tout aussi intéressants dans la suite !

Là où je n'ai pas été convaincu en revanche, du moins au début, c'est sur la romance casée dans les quarante premières pages... C'était trop rapide, sans aucune profondeur et niais.
Heureusement, l'auteur a su me surprendre, et finalement, la suite se révèle beaucoup plus complexe, mature et réaliste. Ce n'est pas romantique, la petite bluette du début est remplacé par une relation charnelle et absolument pas idéalisée (même si ce n'est pas ma tasse de thé). Ce sont deux personnes qui se réfugient dans l'amour physique sans sentiments pour tout oublier. Les deux personnages concernés refusent de s'attacher l'un à l'autre. Dans le genre, j'ai trouvé cela très surprenant comme approche.
Si cela a l'air très pessimiste dit comme ça, on sent vite que, bien malgré eux, ils s'attachent l'un à l'autre. Ils ne s'en rendent même pas compte alors qu'en tant que lecteur on s'aperçoit au fur et à mesure que leur étrange relation s'approfondit. Cela donne au final une relation qui, sur le plan sentimental, se développe très doucement, avec réalisme et n'est absolument pas casée dans ce premier tome, exactement comme j'aime.

EN BREF :

Ce roman est extrêmement mature dans son intrigue, ses personnages, les sentiments abordés, la violence, les conflits. Très franchement c'est de la fantasy young adult qui n'a rien à envier à la fantasy adulte tant dans la complexité de son univers et de son intrigue que dans le traitement de ses personnages. L'univers est en plus bien détaillé et aux inspirations originales. J'ai été très agréablement surprise par ce premier tome sur lequel je ne me serais pourtant pas retournée sur la couverture de prime abord, et ça aurait été une erreur. Il m'a fallu pas mal de temps pour entrer dans le roman et pour appréhender l'univers en revanche, mais je garde un œil sur la suite !


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


Merci à la collection Naos pour cette découverte !


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une saga (nombre de tome inconnu)

lundi 8 mai 2017

C'est lundi ! Que lisez-vous ? [117]


Rendez-vous hebdomadaire initié par Mallou et repris par Galleanne, on y parle de nos lectures passées, actuelles et de celles à venir.


CE QUE J'AI LU LA SEMAINE DERNIÈRE :

Un premier tome très bon du point de vue de l'univers et des personnages, même si comme prévu, la romance est vraiment molle et sans intérêt...



CE QUE JE LIS EN CE MOMENT :

Je n'ai passé que le prologue, et déjà une surprise !



MES PROCHAINES LECTURES :

Sauf si je reçois La Lectrice entre-temps, je prévois de nouveau de lire ce roman :



Bonne semaine et bonne lecture à tous !

lundi 1 mai 2017

C'est lundi ! Que lisez-vous ? [116]


Rendez-vous hebdomadaire initié par Mallou et repris par Galleanne, on y parle de nos lectures passées, actuelles et de celles à venir.


CE QUE J'AI LU LA SEMAINE DERNIÈRE :

Grosse déception malheureusement... un tome 4 de Les 100 vraiment pas utile :/



CE QUE JE LIS EN CE MOMENT :

Les Puissants de Vic James, premier tome intéressant pour le moment, et j'aime beaucoup les points de vue multiples. Hâte de pouvoir continuer ! (même si je crains d'avance la romance cul-cul...)



MES PROCHAINES LECTURES :

Contente d'avoir la suite de Le Sang des Dieux et des Rois d'Eleanor Herman entre mes mains ! Le premier tome avait été un peu long, mais la mise en place de l'univers et des personnages réussis, de quoi bien donner envie !



Bonne semaine et bonne lecture à tous !

dimanche 16 avril 2017

Vertige

Auteur : Amie Kaufman & Meagan Spooner

Édition : La Martinière Jeunesse (site)

Pages : 380

Prix : 15,90 €

Public : 15 ans et +

Commander le livre : sur Amazon

Résumé :

Lilac LaRoux est la richissime héritière de l'une des plus grandes entreprises du monde connu. Tarver, lui, n'est qu'un soldat intergalactique sans fortune. Ils n'auraient jamais dû se croiser. Encore moins se connaître...
Mais lorsqu'ils se retrouvent seuls sur une planète inconnue et déserte après le crash de leur vaisseau, Lilac et Tarver sont obligés d'unir leurs forces.
Et quand d'étranges phénomènes menacent de leur faire perdre la raison, ils doivent apprendre à se faire confiance. À se livrer.
Aux confins d'une lointaine galaxie, des sentiments jusqu'alors interdits pourraient bien être la clé de leur survie...


L'AVIS DE LA TORTIONNAIRE :


Deux personnes que tout oppose qui se retrouvent échouées sur une planète inconnue, forcées de s'allier pour survivre : moi je dis BANCO ! C'est le genre d'histoire qui promet beaucoup de divertissement !

Malheureusement, le début du roman a été une première déception. Les deux héros se connaissent en réalité avant le crash et se plaisent au premier coup d’œil. Moi qui m'attendais à deux inconnus forcés de coopérer alors qu'ils ne peuvent pas se voir, j'ai vraiment été déçue... Ça retire tout le potentiel comique de la relation et la tension entre les deux.
Alors, certes, les quiproquos font que chacun croit que l'autre le déteste, mais ils se plaisent, ce qui est, à mon grand regret, beaucoup moins divertissant.

Ma deuxième déception fut la planète sur laquelle ils s'écrasent. Elle est très vide. J'espérais une planète inconnue grouillant de vie et de créatures dangereuses et sauvages, bref : un véritable écosystème riche. Mais non, la planète est sans vie, si l'on excepte une seule fâcheuse rencontre. Les deux héros doivent surtout survivre à la météo et à la faim.
L'univers entier (la planète, le vaisseau et toute l'organisation de la civilisation humaine qu'on aperçoit) reste bien pensé et logique, mais cette planète sans vie m'a empêché d'apprécier vraiment ma lecture.

Le problème majeure que Lilac et Tarver vont devoir affronter est finalement les phénomènes étranges que voit et entend Lilac. Folie ou présence mystique ? C'est là le véritable fil rouge de l'intrigue. Personnellement, ce mystère m'a peu passionné étant donné le vide de la planète. Surtout que la dernière partie du récit est un grand n'importe quoi... Franchement, j'ai trouvé ça trop étrange. Même en sachant que c'est de la science-fiction, j'ai eu du mal... D'autant que la conclusion est bien trop rapide.
Ce que j'ai préféré, c'est le côté survie de l'intrigue. Les marches en pleine nature, la faim, la nécessité de trouver un abri et de se réchauffer. Et ça aurait été bien meilleur sur une planète grouillant de vie (je ne lâche pas le morceau !).

Le fait que la romance ne soit pas non plus l'enjeu unique du roman est plutôt sympa (si le monde avait été plus intéressant, ça aurait été encore mieux...) car les mystères de la planète sont une part tout aussi importante du récit. Et, malgré un mauvais départ, je dois reconnaître que la romance est correctement menée. C'est sans précipitation, et s'ils ne s'étaient pas plu dès le départ, j'aurais pu vraiment y adhérer.

Les deux personnages principaux sont également plutôt bien construits, et heureusement puisque ce sont les deux seules personnes du récit. Et il me faut préciser qu'il est agréable de pouvoir suivre leurs deux points de vue.
La construction du récit est en plus assez intéressante avec, à chaque chapitre, un extrait de l'interrogatoire que subit Tarver. Un interrogatoire qui fait passer le récit pour un flashback.

EN BREF :

Je m'attendais à beaucoup plus d'aventures, à une planète inhospitalière, sauvage et dangereuse, ce qui ne fût malheureusement pas le cas. D'autant que la romance, si elle reste plutôt bien menée, n'a pas commencé de la manière attendue, ce qui fût une déception de trop.


JAUGE DE LA TORTIONNAIRE :


LA TORTIONNAIRE VOUS EN DIT PLUS...

  • Ce livre est le premier tome d'une trilogie plus une nouvelle.
  • Chaque tome de cette trilogie suit un duo de personnages différents.
  • La nouvelle This Night So Dark se situant entre le tome 1 et 2, le tome 2 This Shattered World et le tome 3 Their Fractured Light sont tous déjà disponibles en VO.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...